Actualités

Mois de l'ESS 2015: les GEDA champardennais illustrent leurs actions dans un documentaire maison !

À l'occasion de leur participation au mois de l'Économie Sociale et Solidaire, les GEDA des Ardennes, de l'Aube, de la Marne et de la Haute-Marne ont décidé de réaliser un petit documentaire ayant vocation à illustrer leurs actions sur leurs territoires respectifs. Ce film, ainsi que les chiffres consolidés des quatre GEDA de la Région Champagne-Ardenne, sera présenté lors de la manifestation qui se tiendra le 24 Novembre 2015 de 14h00 à 17h00 à l'Hôtel de Région à Châlons-en-Champagne.

Préparation de l'entretien avec Régis DEPAIXAinsi, pour des Ardennes, le GEDA 08 a choisi de valoriser son action au travers de son partenariat avec la Ligue de l'Enseignement des Ardennes et le Syndicat Intercommunal Rural pour l’Accueil de l’Enfant (S.I.R.A.E.) des communes d'Arreux, Cliron, Harcy, Lonny, Montcornet et Renwez pour lequel il missionne 8 jeunes, formés principalement comme animateurs ou chargés de communication. Le GEDA est donc allé à la rencontre du Président du SIRAE, M. Régis DEPAIX, également Maire de Montcornet, pour qu'il explique, face caméra, toute la pertinence d'une mise à disposition mutualisée de salariés formés comme le permet le GEDA. Dans le cas concret des missions que le SIRAE propose, ces salariés contribuent à garantir un service d’accueil, d’animation et de restauration à des enfants scolarisés de 2 à 11 ans, sur des plages d’accueil périscolaire et durant les petites et grandes vacances scolaires.

Photo Évelyne LEFÈBVREPour sa part, le GEDA 10 a souhaité présenter deux de ses acteurs, son trésorier et une de ses salariés. Ainsi, Maurice DOISELET n'est pas arrivé au CA du GEDA 10 par hasard. En effet, si au travers du GEDA, il a vu la possibilité de donner de l'emploi sur des territoires ruraux de l'Aube, il était, en amont, déjà très investi dans le monde associatif via l'association Entr'Aide Psycho-Sociale dont il est également le trésorier. Cette association, bien ancrée dans le territoire aubois depuis 1959, s'est donnée pour mission d'améliorer la vie quotidienne des malades en relation avec la psychiatrie publique de l'hôpital de Brienne-le-Château grâce à différentes actions d'aide au logement, de restauration ou encore d'animations (mission pour laquelle le GEDA détache une animatrice à temps partiel). Évelyne LEFÈBVRE, quant à elle, est salariée comme agent d'entretien au GEDA 10. Âgée de plus de 50 ans et éloignée de l'emploi pendant longtemps, le GEDA lui permet de revivre et de reprendre confiance en elle. Embauchée en CUI-CAE de 20h par semaine, et en marge de sa mission interne au GEDA, elle est aussi missionnée pour intervenir sur 3 autres associations, à savoir la Fédération Départementale des MJC de l'Aube, l'Association Familiale de la Chapelle-Saint-Luc et l'Association Les Bleuets (Accueil Collectif de Mineurs en maternelle).

Photo Alban FORTINLe GEDA 51, lui, s'est donné pour objectif de démontrer la cohérence et les liens qui peuvent être établis entre les collectivités et les projets associatifs, s'appuyant sur l'exemple d'Alban FORTIN, salarié du GEDA en emploi d'avenir et dont les 35h sont mutualisées entre la Direction de la Politique de la Ville et de l'Habitat de la Ville de Reims et l'Assos Café (association ayant vocation à créer du lien social en quartier prioritaire et percevant des subventions de la ville). Au travers de ses missions et des formations qu'il a reçues et continue de recevoir grâce au GEDA, Alban se construit un profil solide d'agent d'information et de liaison, disposant de compétences liées et à la communication visuelle et aux relations publiques.

Photo Guillaume BERTRANDEnfin, le GEDA 52 a choisi de montrer et d'expliquer la double plus-value territoriale que la mise à disposition d'un de ses salariés mutualisés, Guillaume BERTRAND, intervenant en stage technique, apporte sur le territoire de la Haute-Marne, à savoir l'utilité sociale et patrimoniale. En effet, dans le cadre de sa mission, Monsieur BERTRAND intervient, entre autres, au sein des Brigades Rurales du Canton de Bourmont, association dont le rôle est d'aider à l'insertion sociale et professionnelle toute personne en difficulté. Ainsi, il fait participer à la restauration du patrimoine bâti et paysager les personnes dont il a la charge en organisant des chantiers sur mesure, comme par exemple un atelier "mur en pierre sèche", permettant ainsi le transfert de ses compétences.

Pour ces différents entretiens,Pierre COULON à l'œuvre un salarié du GEDA 51 professionnel de l'audiovisuel, Pierre COULON, est intervenu pour mener l'échange et assurer la mise en œuvre du documentaire pour lequel il porte la casquette de réalisateur mais aussi celles de scénariste, cameraman, ingénieur du son et monteur. Il est l'exemple de la polyvalence et du professionnalisme des salariés que les GEDA de Champagne-Ardenne sont capables d'apporter aux structures ayant ponctuellement besoin de compétences variées voire spécifiques.

Vous pourrez découvrir ce documentaire issu de la collaboration des GEDA champardennais lors de la manifestation du 24 Novembre ou sur les sites internet de chaque GEDA. Retrouvez également toutes les manifestations du mois de l'ESS sur

www.lemois-ess.org

 

Jonathan DÉMOULIN
Chargé de Communication

Page 9 sur 9

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.